Table des matières

Album photo : Zone franche 2013

Salon du livre F&SF, Bagneux, le 23 février 2013. → lire la suite (Album photo : Zone franche 2013)

KWS, nº 72, août 2013

Les comptes rendus de lecture de Noé Gaillard, Philippe Paygnard & Pascal J. Thomas. → lire la suite (KWS, nº 72, août 2013)

Ann Leckie : Ancillary Justice (2013)

Une entrée du carnet d'Ellen Herzfeld de 2014 — Pour un premier roman, Ancillary Justice est stupéfiant. J'ai choisi de le lire parce qu'une critique, dans Locus, je crois, disait qu'il y avait des aspects rappelant les romans de la Culture d'Iain M. Banks. C'est vrai, il y a un petit quelque chose, surtout des vaisseaux intelligents, conscients, avec de fortes personnalités, mais c'est quand même très différent. → lire la suite (Ann Leckie : Ancillary Justice)

Iain Banks : Transition (2009)

Une préface de Gérard Klein de 2013 — Maîtres du monde et mondes parallèles sont les deux thèmes principaux de Transition. Ils sont intriqués dans le roman, et jusque dans la signature de son auteur, d'une façon qui soulève bien des questions et laisse même supposer d'apparentes incohérences. → lire la suite (Iain Banks : Transition)

Jacques Barbéri : Cosmos factory (2014)

Une entrée du carnet de Philippe Curval de 2014 — Plus de dix ans après le Crépuscule des chimères, voici le deuxième volume d'un diptyque longuement mûri, Cosmos factory, qui paraît et reparaît à la Volte. Ceux qui ont aimé le premier roman ne seront pas déçus, les seconds méritent encore une chance de s'initier au monde de Jacques Barbéri. Si vous voulez bien m'accompagner pour la visite. → lire la suite (Jacques Barbéri : Cosmos factory)

Jean-Pierre Queille : Petit Guide des Éditions Faniques Francophones

Gérard Klein : Réflexions sur des livres-univers (1970)

Il est un aspect de Jacques Bergier que tous ses amis, tous ceux qui l'ont approché, connaissent bien : c'est celui du conteur. Il se montre volontiers, pour peu qu'on l'y encourage, intarissable de citations, d'anecdotes, de récits, où pointent également (au point de s'y confondre presque) ses deux passions essentielles : celle de la connaissance et surtout des paradoxes apparents ou profonds de la science ; celle de l'imaginaire, des univers créés par des écrivains. → lire la suite (Gérard Klein : Réflexions sur des livres-univers)

Philippe Curval dans le Magazine littéraire (2010-2012)

Trois ans de comptes rendus de lectures SF. → lire la suite (Philippe Curval dans le Magazine littéraire)

Philippe Curval : Jules Verne sous les bandelettes (1978)

Faut-il voir dans cette formidable mitraille qui soumet les rayons des librairies au tir en rafale des œuvres de Jules Verne, de tous formats et de tous prix, un choc en retour du succès actuel de la Science-Fiction ? Ou bien est-ce la réputation de moraliste sans danger de l'écrivain pour les jeunes esprits, ou plutôt la récente disponibilité de ses droits d'auteurs qui transforment ses Voyages extraordinaires en munitions de choix pour les états-majors de maisons d'édition en mal de rentabilité ? → lire la suite (Philippe Curval : Jules Verne sous les bandelettes)

Philippe Curval : Voyage au centre de Jules Verne (2005)

Une fièvre éditoriale couve. Déjà apparaissent les premiers symptômes de l'épidémie. Il y a cent ans au mois de mars, Jules Verne est mort… Vive Jules Verne ! La première thèse à son sujet parut en Allemagne en 1916, la seconde aux États-Unis en 1953. Déjà le nº 1 des Archives Jules Verne en 1973 recensait, rien qu'en France, deux cents textes divers publiés depuis 1966. Le nº 3 en comptabilisait plus de cent quarante-sept pour la seule année 1976 sur l'ensemble de la planète. À cette allure qui ne s'est jamais ralentie depuis, un inventaire exhaustif des textes, mémoires, études, colloques, biographies, bibliographies parues à son sujet dans le monde entier sera difficilement chiffrable à la fin de cette année. La cause semble entendue, cette production inflationniste signe le succès impérissable de l'auteur de Vingt mille lieues sous les mers. → lire la suite (Philippe Curval : Voyage au centre de Jules Verne)

Philippe Curval : Appellation d'origine incontrôlée (2012)

Ceux qui comme moi s'intéressent au futur ont en général la mémoire courte ; le passé leur semble un résidu de tout ce qu'ils ont aimé, peuplé de souvenirs flétris, réinventés, peu en rapport avec ce qu'ils ont réellement vécu, fort loin de ce qu'ils vivent aujourd'hui. L'histoire est un tombeau que je n'apprécie guère d'ouvrir, car on n'y trouve que les ossements de nos plus beaux rêves, enroulés dans les guenilles de nos sentiments défunts. Et l'odeur de poudre qui fut celle des combats s'est transformée en odeur de poussière après un demi-siècle de lutte. → lire la suite (Philippe Curval : Appellation d'origine incontrôlée)

Roger Bozzetto : Fictions anticipatrices à visée politique (2006)

Les anticipations politiques ont un passé qui les a fait à leurs débuts confondre avec l'utopie, et donc figer en dehors de l'Histoire. On se souvient en effet qu'Utopus coupe le cordon ombilical d'avec la terre ferme, lieu de l'Histoire, pour se réfugier dans l'ailleurs imaginaire d'une supposée perfection. Mais dès l'époque des Lumières, le futur, comme le bonheur selon Saint-Just, devient une idée neuve en Europe. → lire la suite (Roger Bozzetto : Fictions anticipatrices à visée politique)

Philippe Curval : Dick addict (2006)

Un entretien avec Philippe Curval conduit par Fabrice Lardreau — Partir le plus loin possible en mettant le lecteur dans sa poche, mais garder le contrôle. Telle pourrait être la règle de Philip K. Dick. → lire la suite (Philippe Curval : Dick addict)

Michel Jeury : la Soucoupe du jugement (début des années 80)

Une nouvelle inédite sur papier — Dans la première maison que je visitai, à la recherche d'improbables survivants, je découvris une pendulette à quartz, avec un calendrier automatique incorporé qui indiquait le 17 mai : quatre jours après la foudroyante attaque des extraterrestres… → lire la suite (Michel Jeury : la Soucoupe du jugement)