KWS : comptes rendus de lecture sur la Science-Fiction

Joseph Altairac : Alfred E. van Vogt : parcours d'une œuvre

essai, 2000

chronique par Pascal J. Thomas, 2000

par ailleurs :

Le vieux maître aurait-il rendu à notre ami Joseph une ultime politesse en synchronisant son décès (le 26 janvier 2000) avec la sortie du livre le concernant ? Belle publicité gratuite pour ce vade-mecum vanvogtien !

Assez mince finalement, cet ouvrage — au prix peut-être de quelques répétitions — se fait un devoir d'inclure toutes les données dont peut avoir besoin un amateur sérieux de Van Vogt : bibliographie érudite et abondamment commentée, liste d'œuvres sur l'auteur, résumé chronologique, courte biographie, index…

Le cœur du livre est néanmoins une analyse thématique de l'œuvre de Van Vogt, qui passe en revue ses lignes de force, et un panorama de la réception que cette œuvre a reçue, particulièrement en France. L'“exégèse vanvogtienne” ayant été docte et abondante, Altairac s'appuie fort raisonnablement sur elle pour illuminer l'œuvre du maître, apportant à l'édifice, outre sa volonté de synthèse, une touche de rationalité scientifique qui lui permet de regarder d'un œil narquois les théories agitées par le romancier. Ce qui n'exclut pas la passion pour Van Vogt, et la question centrale du discours sur l'auteur reste de savoir comment, au vu de tous les défauts objectifs de l'œuvre, on a pu — et on peut encore — rester fasciné par elle. Cela a sans doute quelque chose à voir avec la folie naïve de l'auteur, et en ce sens la filiation intellectuelle de Philip K. Dick (fou archi-cultivé) devient incontestable.

En tout cas, Joseph Altairac a réussi à me redonner envie de lire les romans tardifs de Van Vogt, aussi pitoyables qu'ils soient. Dût-elle ne guère durer plus que le temps de la lecture de ce “parcours d'une œuvre”, cette envie ressuscitée témoigne de la qualité du travail du critique.

Pascal J. Thomas → Keep Watching the Skies!, nº 35, février 2000

Lire aussi dans KWS la chronique par Sébastien Cixous du parcours de l'œuvre de H.G. Wells

Commentaires

Ajouter un commentaire

Les commentaires sont publiés après validation par Quarante-Deux.