Sauter la navigation

 
Vous êtes ici : Quarante-Deux KWS Sommaire du nº 41-42 Cartographie du merveilleux

Keep Watching the Skies! nº 41-42, janvier 2002

André-François Ruaud : Cartographie du merveilleux

guide de lecture Fantasy

 chercher ce livre sur amazon.fr

chronique par Philippe Heurtel

"Folio SF" avait proposé, l'an dernier, un guide de la Science-Fiction (Passeport pour les étoiles, de Francis Valéry). C'est désormais au tour de la Fantasy de faire l'objet d'un guide de lecture.

Après avoir esquissé en quelques paragraphes une définition de la Fantasy — s'attarder sur cette question casse-gueule et stérile aurait été inutile —, l'auteur dresse tout d'abord, en quatre-vingts pages, un historique du genre. Il aborde donc tour à tour les “origines lointaines” (par exemple Homère), les textes médiévaux (les premiers cycles arthuriens, Rabelais, etc.), puis les contes de fées, la période anglaise du xixe siècle, l'apparition du genre aux États-Unis, la période anglaise de la première moitié du xxe siècle, puis l'explosion de la Fantasy à partir des années 60, l'évolution au cours des années 80, et enfin les années 90, qualifiées d'“âge de la majorité”.

Toutes ces périodes ne sont pas traitées également. Ainsi la seconde moitié du xxe siècle occupe-t-elle près des deux tiers de l'article. Enfin, une petite chronologie résume l'histoire de la Fantasy en cinq pages et une centaine d'œuvres et auteurs.

Cette “cartographie” permet à André-François Ruaud de citer les principaux auteurs et ouvrages, de montrer l'évolution du genre au cours des siècles, et aussi de mettre à jour différentes tendances, ou sous-genres, du genre phagocytant qu'est la Fantasy — mais sans jamais tomber dans une vaine tentation classificatrice. Le tout est rédigé de manière très claire, structurée et compréhensible. L'ouvrage n'est pas un essai universitaire, mais un guide de lecture destiné au plus grand nombre.

Personnellement, j'ai trouvé cette partie bien plus intéressante que les postfaces publiées dans les deux anthologies de Fantasy du Fleuve parues en 1998 et 2000. Il est vrai que quatre-vingt pages permettent de s'étendre confortablement sur le sujet. Mais surtout, l'auteur défend une vision très large de la Fantasy, par opposition aux anthologies précitées (qualifiées de “bouillie de château” par Bifrost). Vision précédemment défendue à travers des numéros spéciaux du prozine Yellow submarine ou bien à travers les éditions Orion (l'anthologie Fées & gestes).

Je me dois cependant de nuancer mon propos en précisant que ma connaissance du genre est d'une extrême pauvreté. Amateurs et érudits auront, sinon une opinion, du moins une lecture très différente de cette “Cartographie”. Mon opinion est donc à prendre pour ce qu'elle est.

La deuxième partie de l'ouvrage, en cent soixante pages, présente quatre-vingt-dix-neuf romans de Fantasy jugés “essentiels” par l'auteur. En fait, bien plus de quatre-vingt-dix-neuf puisque certaines fiches sont l'occasion de parler d'autres œuvres des auteurs. Chaque roman fait l'objet d'environ une page, avec résumé et critique, et parfois quelques mots sur l'auteur, ou plus rarement un extrait. On retrouve dans cette liste toutes les époques et tous les genres dont il est question dans la première partie. Là aussi, le style se veut limpide. Le guide est le genre de bouquin dont on pourrait se munir pour arpenter les rayons des librairies ou les bacs des bouquinistes. Bien sûr, chacun pourra trouvera que tel ouvrage n'est pas à sa place, ou que tel autre aurait dû y figurer. Mais tout guide possède forcément sa part de subjectivité, et l'objet n'était pas de dresser une encyclopédie.

Cartographie du merveilleux est, selon moi, tout à fait conseillé au novice qui souhaiterait, au moins se forger une culture générale sur le genre, et éventuellement l'aborder franchement grâce au travail de débroussaillage qui est effectué ici. Mais il appartient à d'autres, plus érudits, de juger l'intérêt de l'ouvrage pour des novices comme pour des lecteurs déjà connaisseurs.

Après la Science-Fiction et la Fantasy, il ne reste donc plus à "Folio SF" qu'à nous proposer l'équivalent pour le Fantastique. Qui s'y colle1 ?

Notes

  1. C'est en train de se faire, mais KWS ne se sent pas le droit de dévoiler le nom de l'ami qui est attelé à la tâche, en pestant comme un damné contre son ampleur… [Depuis, l'Atlas des brumes et des ombres de Patrick Marcel est apparu en librairie — Note de Quarante-Deux]