Aller au contenu|Aller à la navigation générale|Aller au menu|Aller à la recherche

logo

Quarante-Deux

Keep Watching the Skies! : comptes rendus de lecture

Richard Paul Russo : le Cimetière des Saints

(the Rosetta codex, 2005)

roman de Science-Fiction

chronique par Noé Gaillard

par ailleurs :

À cinq ans, Cal est embarqué avec sa nourrice, Sidonie, sur la navette de secours du vaisseau attaqué et doit se poser sur une partie précise du Monde de Conrad. Mais ils sombrent au royaume des exilés. Cal voit “mourir” Sidonie et est enchaîné par des barbares qui vont le traiter en esclave. Il apprendra la vie au gré des petits groupes et des villages. Puis décidera de partir pour rejoindre la ville, y découvrir ceux qui jouent les Archéologues et retrouver Sidonie. Mais une variété d'extraterrestres belliqueuse et méprisante le suit, croyant qu'il a trouvé le moyen de contacter une sorte de Grands Anciens que les extras veulent éradiquer. Après avoir remis à flot son domaine agricole et ses entreprises, mais sans avoir fait en sorte que sa mère se détourne de sa folie (elle le croit toujours mort), Cal décide de prendre le chemin tracé vers les Grands Anciens, mais il est suivi par les méchants extras qui avancent souvent l'arme au poing.

Il découvre enfin le cimetière des saints. Celui-ci n'est qu'une base où sont conservés les extras, des pacifistes dans l'attente de leur possible retour sur leurs planètes.

Résumé ainsi, cela ressemble beaucoup à un roman pour pré- ou jeune ado. Rien ici ne peut surprendre le lecteur et ce n'est pas écrit pour cela. C'est écrit pour distraire et raconter et en ce sens pleinement réussi, de quoi sans doute intéresser les amoureux de Vance ou des producteurs de cinéma en mal d'inspiration (les gentils extras me donnent l'impression de ressembler aux gentils aliens de Rencontres du troisième type).

Une œuvre plaisante pour se détendre en vacances. Si vous lisez au soleil, mettez un chapeau… Bonne lecture.

Noé Gaillard, Keep Watching the Skies!, nº 65-66, juillet 2010