Aller au contenu|Aller à la navigation générale|Aller au menu|Aller à la recherche

logo

Quarante-Deux

Keep Watching the Skies! : comptes rendus de lecture

Bernard Beckett : Genesis

(Genesis, 2006)

roman de Science-Fiction pour la jeunesse

chronique par Noé Gaillard

par ailleurs :

La couverture — mieux sans doute que la quatrième de couverture, pour une fois — vous en dira beaucoup plus sur le roman. On y voit deux têtes de singe dont les yeux sont barrés par une bande blanche comme pour en garantir l'anonymat.

Résumé succinct : la jeune Anaximandre, aidée par son mentor Périclès, passe devant trois examinateurs l'épreuve pour entrer à l'Académie. C'est dire qu'elle doit présenter sa vision de l'histoire de la société dans laquelle elle vit à travers une analyse de son fondateur Adam. Ledit fondateur ayant fait preuve d'“humanité” en sauvant une jeune femme, alors que le bien commun exigeait que cette jeune femme périsse. Anaximandre évoque avec une tendresse bienveillante la vie d'Adam et certaines de ses journées de prison qui fondent sa société. Notamment celles où il s'oppose à Art, une machine qui se prétend porteuse de conscience.

La couverture vous a éclairés — un peu trop à mon goût, et mal — pour orienter votre réflexion ou votre lecture dans une variante de la Planète des singes. Je pense qu'il s'agit d'une orientation un peu dépourvue d'intérêt — sauf à la considérer comme un argument de vente. Il me semble que la discussion autour de la conscience de soi et de l'autre, l'analyse de ce que peut et doit être une idée est ici plus importante qu'autre chose, et la révélation finale est de peu d'intérêt au regard des discussions et de l'approche de l'humain qui la précèdent. Un ouvrage intéressant que les noms grecs donnés aux personnages inciteraient à proposer en lecture précédant une préparation à une partie de la philosophie… ou à un débat sur la conscience de soi et/ou la surveillance et le contrôle des personnes.

En tout cas, un bon petit livre pour parler de notre monde et tenter de le déchiffrer avant qu'il ne nous ait complètement chiffrés.